PROVINCIALE 1 NAMUR: MFC Ciney affiche un beau bilan de 9 points sur 10

te en cette année 2020 ses vingt ans d’existence. «Nous avons toujours été devant, sauf lorsque Mont est revenu à 1-1. Un nul n’aurait pas été illogique, mais nous avons été plus réalistes sur l’ensemble du match. Notre gardien, Alexis Martinez venu du football à Rochefort qui a succédé à Sébastien Mahin dans la cage a réalisé quelques arrêts déterminants, comme son vis-à-vis, Nicolas Claes, également. La 3e mi-temps a été chaleureuse. On s’entend bien avec l’adversaire, surtout depuis le retour de son coach, Didier André. Nous voilà avec un 9 sur 10 qui confirme notre bon choix au niveau du coaching.»

Cette saison, c’est Jérôme Renard qui a pris les rênes de l’équipe. «Nous avions connu une grande période sous les ordres de Sylvain Willem, avec lequel nous avions été notamment champion en P2, tout en atteignant la finale de la coupe provinciale. Sébastien Mahin avait repris, après le souhait de Sylvain d’arrêter, le flambeau tout en restant gardien. Mais lui aussi, pour raisons personnelles a souhaité prendre du recul fin de saison passée, tout en restant affilié. On a discuté avec les joueurs. On se rendait bien compte que l’on n’avançait plus des masses tant techniquement que tactiquement. Ils ont voulu retrouver un nouveau coach. Après avoir posté une annonce sur les réseaux sociaux, nous avions trois pistes. On a choisi Jérôme Renard qui provenait de Squadra Vedrin, venu avec Antoine Jallet.»

Les débuts ont été un peu hésitants. «On a connu la malchance et quelques blessés. Le coach a dû jongler et aussi s’adapter. Mais depuis, on a acté quelques retours. L’équipe s’est stabilisée et on en récolte actuellement les fruits.»

UNE NOUVELLE FINALE EN COUPE

L’équipe intègre ainsi désormais le top 5 et revient, aux points perdus, à trois longueurs de du BV Mont. «A la base, on visait le top 5 après un défunt exercice compliqué. Maintenant que le premier tour est atteint, je pense que c’est réalisable. La montée en D3? Nous n’y sommes pas encore. Pour le titre de toute façon, MFC Clermont est bien parti. On en parlerait de toute façon avant avec les joueurs. Car il y a plus de contraintes à l’échelon national, notamment au niveau financier. Le coach a de toute façon les pieds sir terre. Il sait qu’il a un très bon effectif, mais que un ou deux éléments d’expérience seraient nécessaires pour monter.»

Au repos vendredi prochain, ce sera place à la coupe de la province le lundi 20 janvier. «Nous recevrons, à 22h, en 1/8 de finale FT Couvin/Chimay sixième en P4D. Nous aimerions regoûter à cette saveur de la finale. Il faudra donc éviter tout excès de confiance. On enchaînera ensuite, en championnat, par la visite du FC Namur qui n’est pas à sa place. Cette équipe a vu l’arrivée de nombreux renforts. Une fois les automatismes en place, elle devrait remonter la pente.»

A noter que le club compte aligner, la saison prochaine, une équipe de vétérans, ainsi que relancer une équipe de jeunes.

NICOLAS TOUSSAINT