CHAMPIONNAT FRANCOPHONE ESPOIRS A OLNE (1re journée) – Bonne entame du Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale et de Liège, le Luxembourg et Namur surprennent, le Hainaut déçoit

C’est dans la salle du complexe sportif d’Olne, en province de Liège, que la première des trois journées du championnat francophone réservé aux sélections provinciales espoirs (15 à 21 ans) s’est disputée ce samedi 16 novembre. Les cinq provinces se sont affrontées et c’est le Hainaut, par ailleurs champion de Belgique en titre, qui remettait son sacre en jeu. Malheureusement pour eux, les Hennuyers ont loupé ce premier rendez-vous en ne terminant la journée qu’avec une pénible victoire contre les Namurois. C’est le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale qui se retrouve en tête avec quasi un sans-faute: 7 points sur 8. Les gars de la capitale devancent la province de Liège d’un point, alors que le Luxembourg a surpris, au même titre que les Namurois qui ont empoché deux beaux nuls, alors qu’ils n’avaient pris aucun point lors de l’édition précédente.

Voici la réaction des coachs des cinq sélections…

Le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale au top

Malgré une entrée en matière mitigée contre Namur (5-3), le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale a ensuite trouvé son rythme de croisière. «C’est vrai qu’il nous a fallu un temps d’adaptation lors du premier match, surtout au niveau défensif, mais pour le reste, je ne retiens que du positif», déclare Hassan Maghbour, qui preste sa deuxième saison au sein de la sélection. «On a ensuite explosé le Hainaut. On ne s’attendait pas à cela face au champion en titre. Liège nous a tenus en échec, mais nous avons eu plusieurs occasions pour l’emporter. Enfin, on a logiquement pris le dessus sur le Luxembourg, avec qui nous avons fraternisé et qui nous a donné un coup de main en surprenant le Hainaut. Chapeau à eux et aussi à Namur, que je n’attendais pas à ce niveau.»

Difficile d’élire le Brabançon/Bruxellois de cette journée. «Mon gardien Akar a donné de la confiance à ses équipiers. Atange termine meilleur buteur, mais des gars comme Kasmi qui vient de grimper de D3 pour rejoindre la D1 d’Annessens 25 Bruxelles a beaucoup progressé. L’apport de Hamdaoui a été incroyable. El Kajjoui, Abouya,… ont également amené leur pierre à l’édifice. Et dire qu’il nous manquait des éléments comme Dari, blessé la veille aux adducteurs avec Anneessens, alors que Bouzid (ex-Fact Limal en D1), notre international était absent. Tout reste à faire. La prochaine journée se déroulant dans notre province, on tentera de conforter notre avance.»

Déconfiture pour le Hainaut

La déception est venue de la province du Hainaut, pourtant championne de Belgique en titre. Les Hennuyers n’ont remporté qu’un match face à Namur, étrillés auparavant 0-7 par le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale. Ils avaient néanmoins des circonstances atténuantes. «A la base, avec mon T2, Dany Garcia Rendon, on avait coché seize noms», explique le coach Manu Maiolino. «Finalement, on s’est retrouvé à… huit. J’ai eu des défections jusqu’au jour-J à sept heures du matin, comme Navona, qui s’était blessé la veille avec Sainte-Odile Dour en D1. Je n’ai pu non plus compter sur Zailaf, qui est capable de planter des buts. Il ne me restait plus, de la saison dernière, que mes deux gardiens et Baudour. Je m’attendais donc à rencontrer plus de difficultés, mais pas à ce point quand même.»

Il est vrai que les joueurs semblaient avoir oublié l’ABC du football en salle. «Dès ce premier match contre le Luxembourg, des errances au niveau de la précision des passes et des contrôles ont pu être observées. Mené au repos, il fallait un électrochoc. Baudour est passé gardien volant. On est revenu, mais on prend ensuite un 3e goal qui a fait mal. Contre le Brabant, j’ai encore plus halluciné au niveau de nos manquements. La spirale a été négative tout au long de la journée. Les absences n’excuses pas tout.»

Avec cinq unités de retard sur la tête, le Hainaut est-il déjà hors course? «Absolument pas. Il y aura non plus deux, mais trois journées au total, avec encore 16 points en jeu. C’est peut-être notre chance. Malgré tout, on est conscient qu’il faudra quasi engranger un maximum pour se relancer. Mais avec le retour des absents, qui sait? A condition que tous, à commencer par moi-même, se remettent en question.»

Trois «clean sheet» pour Liège

Tout comme le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale, Liège est resté invaincu. A la différence près que la formation de Marcel Sumkay a été contrainte au partage contre Namur. «C’est le seul petit couac de la journée», confirme ce dernier. «On menait 2-0 à la 23e, avant qu’un relâchement coupable ne permette aux adversaires de décrocher le nul. Pour le reste, je suis totalement satisfait. On a fait jeu égal avec le Brabant, même si cette sélection a eu un peu plus d’occasions franches. Mais mon gardien, Thomas Debante a sorti le grand jeu en seconde période.»

On retiendra que hormis ces deux buts concédés contre Namur, la sélection liégeoise a gardé le zéro derrière lors des trois autres rencontres. «Notre stabilité défensive a été une des clés de notre beau parcours. Il nous manquait pourtant J. Mbazoa, qui était blessé ou encore Nalbou, retenu par son travail. On n’a malheureusement pas pu compter sur Segniagbeto, dont le club de foot de Visé ne veut pas qu’il évolue en salle.»

Ce bilan de 6 points sur 8 laisse augurer de belles choses pour la suite. «Le match contre le Brabant aura été d’un grand niveau. Chaque équipe a eu des possibilité pour rafler la mise. On partira avec un point de retard, mais avec le retour d’une 3e journée à la place de deux, tout reste à faire. Je pense que nous avons les moyens de reprendre le titre que nous avions remporté en 2017. On a cette fois réussi à faire bloc. Chose qui avait un peu manqué lors de la défunte édition. Il faudra peut-être davantage travailler sur la concentration, afin d’éviter que ce scénario contre Namur ne se reproduise.» 

La surprise du Luxembourg

En battant le Hainaut qui entrait alors dans son tournoi, le Luxembourg a réalisé la grosse surprise de cette journée, alors que juste avant, l’équipe avait été battue 5-0 par Liège. «Je n’avais plus que deux joueurs (NDLR: Muric et Braham) de la saison passée», explique le coach Michaël Binda. «Du coup, mes «novices» ont été un peu impressionnés lors de ce premier match. Je leur ai dit après la rencontre que l’on n’était pas là pour faire de la figuration. Le message est passé et ce succès contre le Hainaut restera un grand moment. On partait dans l’optique de surtout l’emporter contre Namur, qui a étonné avec notamment son gardien. Et finalement, nous voilà avec trois points.»

Et cela alors que la sélection ne comptait que sept joueurs. «On devait être douze, mais certains se sont déconvoqués pour des excuses bidon. Ils ne seront plus repris, à l’inverse de Sylvain Martinet (Celtic Nassogne-N3D) qui était retenu par son travail. On a tenu avec Arnaud Gérard qui s’est blessé à l’orteil au premier match, alors que Bressan souffrait de la cheville lors du dernier duel face au Brabant. Avec un effectif complet, on ne se serait jamais ramassé un 5-1.»

Notre interlocuteur était toutefois fier de ses troupes. «Notre président du C.E.P., Freddy Merlot ne se souvient plus d’avoir vu notre province terminer sur le podium. Pour l’instant, nous y sommes et nous allons tenter d’y rester, même si ce ne sera pas simple. Le Hainaut, après sa déroute, va certainement se renforcer, alors que Namur a aussi bien progressé.» 

Enfin des points pour Namur

Alors qu’elle n’avait engrangé le moindre point la saison dernière sur l’ensemble de la compétition (0 sur 16), la sélection de Namur a réussi à tenir en échec le Luxembourg et surtout Liège après avoir été menée 2-0. «Preuve qu’avec de la volonté, on peut y arriver», savourait le coach Quentin Sauvage. «Habituellement, on se prenait des casquettes contre ces équipes. Cela n’a plus été le cas. Et pourtant, je n’avais aucun joueur de Nationales. Les frères Boujabout, de l’Inter Namêche (N3B), ne viennent plus. Il a donc fallu faire confiance à des gars de séries provinciales qui ont tenu la distance. Notre gardien, Marlair, qui joue à Vonêche en P3 ,a été décisif lors du partage face au Luxembourg. Fabris a assuré en défense. Avec Moretti et Nicolas, j’avais plus de choix dans ce secteur par rapport à la saison dernière. Cela s’est ressenti. On retiendra aussi la bonne prestation de Tom Graulus, dont le papa, Loïc avait été champion francophone voici quelques années au sein de cette même sélection.»

Ce départ prometteur, même s’il n’y a pas eu de victoire, doit être désormais confirmé. «On a également donné du fil à retordre au Brabant. En conservant cette même mentalité, on espère qu’un premier succès tombera lors de la 2e journée. On peut, selon moi, ambitionner la 3e place. Tout dépendra du Hainaut, qui n’a été que l’ombre de lui-même.»

La seconde journée aura lieu le 29 février et sera organisée par la province du «Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale), dont la salle reste à définir.

NICOLAS TOUSSAINT

Les effectifs alignés à Olne

Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale: Bilal Akar, Youssoupha Mathys,Taoufik Atange, Soufiane Belkebir, Hamza Abouya, Oussama Kasmi, Tok Omebenge, Raid El Kajjoui, Bilal Hamdaoui, Jugurtha Oukoulou, Salim Zakriti; Hassan Maghfour (coach), Sean Dkiyech (staff), Sekan Kamara (staff), Toni Mataresse (délégué).
Hainaut: Tommy Duvivier, Quentin Baudour, Luca Antoniazzi, Sofiane Ghazi, Thomas Gentile, Maël Mairesse, Ismail Yahia, Gwenaël Decot; Emmanuel Maiolino (coach), Dany Garcia Rendon (staff), Frédéric Duvivier (staff).
Liège: Romain Gilsoul, Omar Darkaoui, Thomas Debante, Rémi Frère, Thomas Nechat, Thomas Cloes, Abdesadek Maraihi, Abdelhakim Hachad, Younes Souala, Denis Pousset; Marcel Sumkay (coach), Michaël Laffineur (staff), Jean-Luc Demortier (staff), Julien Milissen (délégué).
Luxembourg: Thomas Pissel, Waël Braham, Arnaud Gérard, Hugo Windeshaussen, Ertan Muric, Alan Nanni, Edouard Bressan; Michaël Binda (coach), Freddy Merlot (délégué), Jacques Fer (délégué).
Namur: Arnaud Marlair, Quentin Marchal, Julien Fabris, Tom Graulus, Cyril Lambert, Mattias Mathelart, Liam Moretti, David Nicolas, Mattéo Vergnon; Quentin Sauvage (coach), Anthony Charlier (délégué), Jean-Pierre Delforge (staff), Romano Conde Da Silva (staff).

Les techniques

Liège-Luxembourg: 5-0
Buts: 4e Nechat (1-0), 9e Cloes (2-0), 15e Souala (3-0), 21e Souala (4-0), 27e Darkaoui (5-0).
Arbitre: Van Zeebroeck.
Rapidement devant, les Liégeois ont parfaitement entamé leur compétition. La circulation du ballon était fluide, sans compter quelques phases bien amenées. Les Luxembourgeois ont malgré tout trouvé l’extérieur du montant à 1-0. Malheureusement, leur portier est impliqué sur deux buts.

Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale-Namur: 5-3
Buts: 4e Graulus (0-1), 7e Atange (1-1), 8e Atange (2-1), 16e Kasmi (3-1), 17e Nicolas (3-2), 20e Belkebir (4-2), 27e Kasmi (5-2), 29e Marchal (5-3).
Arbitre: Saccio.
Démarrage au diesel pour les Brabançons, qui se sont retrouvés menés au score. Ces derniers ont toutefois renversé la vapeur après moins de dix minutes. Menés 4-2, les Namurois ont eu la possibilité de se rapprocher à 4-3 par Mathelart. Au lieu de cela, ce fut 5-2.
Malgré le succès, les Bruxellois ont été un peu trop laxistes en marquage, comme en témoigne le dernier but encaissé, où Marchal était complètement esseulé.

Luxembourg-Hainaut: 4-3
Buts: 4e Gérard (1-0), 11e Braham (2-0), 18e Yahia (2-1), 19e Ghazi (2-2), 26e Muric (3-2), 28e Gérard (4-2), 29e Ghazi (4-3).
Arbitre: Graeff.
Grosse surprise que ce revers du champion sortant, mené d’un break à la pause. Le Hainaut est passé directement en mode gardien volant à la reprise, avec Baudour dans la cage. Cela a bien permis l’égalisation, mais pas la défaite. Les Luxembourgeois, sous les encouragements des joueurs du Brabant ont remporté une victoire de prestige. Quant au Hainaut, les contrôles manqués et les passes imprécises de ses joueurs lui ont été fatales.

Liège-Namur: 2-2
Buts: 2e Cloes (1-0), 23e Pousset (2-0), 27e Graulus (2-1), 28e Lambert (2-2).
Carte rouge: 30e Lambert.
Arbitre: Van Zeebroeck
A 2-0 à sept minutes de la fin, plus rien de bien fâcheux ne devait arriver aux Liégeois, emmenés par un bon Pousset. Pourtant, ils ont été rejoints par des Namurois -à quatre pour les dernières secondes, suite à l’exclusion de Lambert- qui ont eu le mérite d’y croire jusqu’au bout. Les Liégeois ont surtout loupé le coche en première période en galvaudant.

Hainaut-Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale: 0-7
Buts: 9e Oukoulou (0-1), 10e El Kajjoui (0-2), 13e Hamdaoui (0-3), , 14e Hamdaoui (0-4), 17e El Kajjoui (0-5), 26e Zakriti (0-6), 30e Kasmi (0-7).
Arbitre: Graeff.
Totale déroute des Hennuyers, complètement dominés dans tous les secteurs. Une fois le premier but tombé, les Brabançons ont enchaîné les goals au grand dam du coach adverse, Manu Maiolino impuissant face à tant de nonchalance de la part de ses joueurs. Le score n’est même pas forcé.

Luxembourg-Namur: 1-1
Buts: 8e Moretti (0-1), 12e Nanni (1-1).
Cartes jaunes: 24e Nicolas, 30e Muric.
Arbitre: Van Zeebroeck.
Namur a démarré très fort (piquet de Fabris, face à face manqué par Mathelart) en prenant l’avance, avant d’être rejoint. Les occasions ont plu en seconde période et la partie aurait pu basculer dans chaque camp, même si les Luxembourgeois ont été le plus près de la victoire, avec deux frappes de Braham et Bressan repoussés par le cadre.

Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale-Liège: 0-0
Carte jaune: 24e Souala.
Arbitre: Saccio.
Dabante relayait Gilsoul dans la cage liégeoise, qui évitait le 1-0 en sortant la plus belle occasion de la première période devant Abouya. Les Liégeois trouvaient le montant à la reprise, mais ce sont les Brabançons qui prenaient ensuite l’ascendant. El Kajjoui et Oukoulou manquaient la cible. En fin de match toutefois, Poucet aurait pu réaliser un petit hold-up.

Namur-Hainaut: 2-5
Buts: 3e Moretti (1-0), 6e Mairesse (1-1), 18e Ghazi (1-2), 19e Yahia (1-3), 26e Fabris (2-3), 28e Gentile (2-4), 29e Baudour (2-5).
Carte jaune: 17e Mairesse.
Arbitre: Van Zeebroeck.
Enfin une première victoire décrochée par le Hainaut, malgré tout encore mené au score. Une fois l’égalisation tombée, chaque équipe a heurté deux fois le cadre avant la pause. Les Hennuyers ont été plus concrets par la suite et il a fallu quelques arrêts de Marlair pour empêcher un score plus lourd. Ce n’est toutefois que sur la fin que le Hainaut s’est totalement rassuré.

Luxembourg-Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale: 1-5
Buts: 6e Atange (0-1), 7e Atange (0-2), 11e Atange (0-3), 17e Muric (1-3), 19e Belkebir (1-4), 28e Hamdaoui (1-5).
Arbitre: Graeff.
C’était un peu le match de trop pour le Luxembourg, qui a montré des signes de fatigue rapidement. Les Brabançons en ont profité pour se balader. On retiendra le seul hat-trick parfait de la journée réalisé par Atange en cinq minutes. Le Luxembourg a sauvé l’honneur par Muric, dont la frappe de mule a fait quelques dégâts.

Liège-Hainaut: 3-0
Buts: 2e Pousset (1-0), 12e Souala (2-0), 22e Souala (3-0).
Arbitre: Saccio
Les Hennuyers sont retombés dans leur travers en se montrant beaucoup trop imprécis dans leurs gestes. Les Liégeois n’ont pas demandé leur reste pour prendre les devants. Déjà confortablement en tête au repos, ils ont facilement géré pour prendre la deuxième place provisoire au classement et déjà mettre une grosse pression sur le Hainaut dans la défense de son titre.

CLASSEMENT DES BUTEURS APRÈS UNE JOURNÉE

5: Atange (BW/BC)
4: Souala (Liège)
3: Kasmi, Hamdaoui (BW/BC); Ghazi (Hainaut)
2: Belkebir, El Kajjoui (BW/BC); Yahia (Hainaut); Cloes, Pousset (Liège); Gérard, Muric (Luxembourg), Graulus, Moretti (Namur).
1: Oukoulou, Zakriti (BW/BC); Baudour, Gentile, Mairesse (Hainaut); Darkaoui, Nechat (Liège); Braham, Nanni (Luxembourg); Fabris, Lambert, Marchal, Nicolas (Namur).

CLASSEMENT PROVISOIRE

1. Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale 4 3 0 1 17 4 7
2. Liège 4 2 0 2 10 2 6
3. Luxembourg 4 1 2 1 6 14 3
4. Hainaut 4 1 2 0 8 16 2
Namur 4 0 0 2 8 13 2

Retrouvez l’album photos de cette journée sur la page Facebook officielle de la LFFS en cliquant ici