N3B: Chamilk P. Bruxelles veut stopper la spirale et retrouver directement la D2

Picardie Bruxelles, qui a opté pour la dénomination de Chamilk P. Bruxelles en 2017/2018 pour raison de sponsoring, n'a pu éviter une deuxième dégringolade de suite, après avoir déjà basculé de D1 en D2 au terme de l'exercice 2016/2017. Le club cher à Mohamed Mezgout a dû rendre définitivement les armes lors de la dernière rencontre perdue à l'Escale Oreye en Nationale 2B à l'A.B.F.S. «Tout cela était un peu prévisible», déclare le gardien bruxellois, Tarik Kallidou (photo), qui en 2013 défendait encore la cage des «Picards» en finale des playoffs de D1. «Sans budget, on ne peut faire des miracles. Les joueurs étaient davantage concentrés sur leurs impératifs du football, vu que certains militaient quand même en D2 et D3 amateurs.

Nous nous sommes souvent retrouvés avec un effectif amoindri, surtout en déplacement. Notre C.Q. et coach Mohamed Mezgout a dû s'aligner plusieurs fois pour permettre aux joueurs du cinq de base de souffler quelques instants. Du coup, nous étions souvent bien dans les rencontres en première période, avant que craquer au fil des 25 dernières minutes. Nous avons quand même réussi à nous accrocher (NDLR: avec 7 victoires en 26 matchs, Picardie Bruxelles est, de toutes les équipes reléguées à l'étage inférieur à l'A.B.F.S. celle qui a connu le plus de succès), mais pas assez pour éviter une nouvelle déception.»

AVEC EL BOUSBI, SAFA, KABIR, LAOUZI,...
Cette fois, il est vraiment temps de rebondir et Mohamed Mezgout a visiblement trouvé les arguments et les bons mots pour rameuter les troupes. «Il faut maintenant stopper cette spirale négative. Nous avons rappelé pas mal d'anciens qui ont accepté de relevé le défi. C'est ainsi que quelques joueurs partis dans une autre fédération seront de retour, comme Youssef El Bousbi ou Nabil Safa. D'autres ont promis de s'y remettre sérieusement, tels que Amin Kabir et Saïd Laouzi. L'objectif est clairement de ne pas s'embourber dans cette Nationale 3B, dont on ne connaît pas grand-chose. Hormis Arena Wavre et Esperanto Schaerbeek, toutes les autres formations proviennent soit de la province du Hainaut, soit de celle de Namur. Qu'importe, puisque nous n'aurons pas vraiment à regarder dans l'assiette du voisin. Notre but est vraiment de remonter directement en D2. Via le titre, ce serait beaucoup mieux pour redorer notre blason.»
Pour cela, il faudra que le groupe se montre assidu. «Même si ce sont actuellement les vacances pour tout le monde, les joueurs semblent motivés. Le club n'a jamais mis trop l'accent sur une préparation digne de ce nom. Mais comme la plupart des revenants et de ceux qui restent ont déjà milité ensemble par le passé, les automatismes devraient vite revenir.»

Nicolas TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.