N2B: Picardie Bruxelles, qui a déclaré forfait à Enhie CHU Liège, est en mauvaise posture

Encore en D1 en 2015/2016, Picardie Bruxelles ne va pas bien en Nationale 2B à l'ABFS. L'équipe pointe à l'avant-dernière place et est actuellement en position pour connaître une seconde relégation consécutive. Ce dernier vendredi, elle ne s'est même pas déplacée à Engie CHU Liège. «J'avais bien été convoqué pour ce match, mais alors que Mohamed Mezgout, notre C.Q. a l'habitude de me renvoyer un SMS pour me confirmer ma présence, je n'ai rien reçu ce vendredi», explique Abdeloihid Bihi, un des joueurs de l'équipe. «Visiblement, nous n'avons pu rassembler assez de joueurs.»

Même son de cloche chez le gardien de la formation. «Nous connaissons quelques soucis d'effectif actuellement. Je suis moi-même indisponible depuis un mois et demi», explique Tarik Kallidou (photo). «En voulant intervenir lors d'un match, je me suis blessé au pouce. Les ligaments ont été touchés.»
Avec ce forfait acté, les «Picards» restent sur neuf revers consécutifs. Il faut remonter au 4 novembre 2016 pour trouver trace de la dernière victoire, la quatrième de la saison à Arena Wavre (5-6). «On ne s'attendait pas à une saison facile vu les quelques départs enregistrés, mais nous pensions quand même vivre un championnat tranquille. On ne peut malheureusement pas compter toujours sur tout le monde. Même notre C.Q., Mohamed Mezgout a parfois dû s'aligner. Lors de notre dernière victoire il était justement là pour nous permettre d'avoir un élément sur le banc. Certains joueurs sont freinés par leur club de foot, dont les entraîneurs n'acceptent pas la pratique du football en salle. On ne peut les voir que lors des moments creux. Mais la saison en foot avance également. Certains clubs vont bientôt être fixés sur leur sort. Cela permettra peut-être à nos joueurs qui n'auront plus rien à jouer dans cette discipline de venir plus régulièrement.»

ENCORE FINALISTE DES PLAYOFFS EN 2013
En attendant, notre interlocuteur avoue être un peu tracassé par la situation. «Si le championnat s'arrêtait à l'instant, nous serions obligés de repartir en D3 la saison prochaine. Il est vraiment temps de se réveiller.»
Deux descentes de suite, cela ferait beaucoup pour un club qui était encore en finale des playoffs en 2013. «Je ne dis pas que nous allons remonter de suite la pente, mais dans deux ou trois semaines, nous devrions obtenir l'aide d'anciens toujours affiliés. C'est maintenant qu'il faut agir, avant qu'il ne soit trop tard.»

Nicolas TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.