N2B: Huy privé d'El Ghoulbzouri entre 4 à 6 semaines

Depuis le revers à Futsal Bruxelles le 4 novembre 2016, l'Inter Huy n'a quasi plus rien lâché en Nationale 2B à l'ABFS. Hormis un couac contre Futsal Evere, les «Intéristes» ont enchaîné les victoires pour afficher un bilan de 16 points sur 18. «Pas mal de choses ont changé depuis cette défaite à Futsal Bruxelles, où nous menions 2-0 avant de craquer physiquement et nerveusement avec une équipe décimée», explique le président et C.Q. hutois, Flamur Vitija. «Nous avions, dans la foulée, mis les choses à plat. J'ai cédé mon poste de coach repris par Balkhir El Yakhlifi (pohto), alors qu'Eric Greco (ex-Deplus Hasselt) est devenu directeur technique.

Nous avons demandé aux joueurs de faire un effort concernant leur assiduité pour éviter d'être trop souvent retenus par le football ou le boulot. Cette prise de conscience a fait du bien. Nous pensons désormais à trois: Eric, Balkir et moi. Cela est constructif lors de nos débriefings. Les résultats ont suivi, avec des victoires face à nos rivaux: Engie CHU Liège, Futsal IP Hannut et Boca Junior Tirlemont. Tout le monde s'est senti concerné. Pour preuve, hormis nos gardiens et quel que soit le temps de jeu de chacun, tous nos éléments ont été au moins une fois impliqués dans un assist ou un but. Nous voyons depuis ces dernières semaines le vrai visage de l'Inter Huy.»

SAISON FINIE POUR GUILMI
Oui mais voilà, depuis ce défunt week-end, l'équipe a enregistré un coup dur. «Footballeur à Malmedy en P2 liégeoise, Ismaël El Ghoulbzouri, à peine venait-il de marquer dimanche à l'heure de jeu, s'est blessé aux ligaments internes du genou. Son indisponibilité est évaluée entre 4 à 6 semaines. Cela change la donne, puisque Aboubaker Guilmi qui était bien revenu après une convalescence s'est reblessé. Opéré au ménisque, sa saison est terminée. Alors que l'on pensait viser le titre jusqu'au bout, ces aléas viennent peut-être tout remettre en question. Bien entendu, nous avons toujours des gars comme les frères Uran et Muse Murtesi, Mourad Amrous -qui a repris en janvier-, Sammy Derwael,... pour donner le tempo, mais sans ces deux éléments d'expérience sur le flanc, ce n'est quand plus la même chose. Les jeunes vont devoir aussi reprendre le flambeau. Nous sommes un peu dans l'expectative. Nous attendrons le retour d'Ismaël pour voir où nous en serons à ce moment.»
En attendant, Huy occupe  le troisième rang à trois longueurs du leader d'Engie CHU Liège et à deux des dauphins de Futsal IP Hannut. «On reçoit ce vendredi le Celtic Visé. Cette formation occupe la 7e place et n'a peut-être plus grand-chose à espérer cette saison, mais cela reste un derby avec des joueurs en face comme Killian Crasset ou Yassin El Fezzaoui qui ont connu la D1. Nous sommes aussi devenus un peu l'équipe à battre vu notre belle série en cours. C'est un match piège, encore plus depuis ce qui est arrivé à  Ismaël.»

Nicolas TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.